about Kevin about Kevin

My interest in Africa began at an early age due to a love for animals such as elephants, rhinos, lions, etc.  I never really thought that I would go to Africa, not only due to a lack of finances, but more so, due to fear of the unknown.  My ‘world’ was really small and frankly, I was afraid to try and expand it.

Near the end of high school, my fear of staying at home became greater than my fear of the unknown.  The ‘safest’ way for me to see the world was to join the Navy, so I did.  Luckily, I was able to visit countries in South America, the Caribbean, Europe and the Middle East with my ship.  I even stepped foot on the African continent in Morocco, but what I really wanted was to visit ‘AFRICA’, which to me means sub-Saharan Africa.

After the Navy, I attended university and realized that once I had my degree, I could get to Africa by joining the Peace Corps.  The thought of going on my own never even crossed my mind.  Not only did I not have a passport, I didn’t even know the purpose of a passport.

 

Ironically, when I first joined the Peace Corps, I was sent to an island (St. Vincent) in the West Indies.  It was a great experience, but near the end of my 2 years of service, I still felt I needed to go to Africa.  Although I wanted to return to my country, I accepted another position with the Peace Corps in Kenya.

 

When I first arrived in Africa, I was only interested in seeing animals and had no intention of staying after my 2 year contract.  However, after my first year, my interest in animals was subsided by an interest in the people of Africa and I decided I wanted to stay to get to know them better.

 

After over a decade of living in Africa and traveling to 44 African countries, I have met countless numbers of Africans.  The thing that overwhelms me from this experience is that for the majority of them, life is a daily struggle just to survive.  I am continually inspired to see that against all odds, that same majority continues to live, work, laugh, love and even thrive.  There is real beauty in that, and I believe it is the reason that I am driven to document their lives in my photography.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon intérêt en Afrique a commencé à un premier âge en raison d'un amour pour les animaux comme les éléphants, les rhinocéros, les lions, etc. J'ai jamais vraiment cru que j'irais en Afrique, pas seulement en raison d'un manque de finances, mais plus ainsi, en raison de la peur de l'inconnu. Mon « monde » était vraiment petit et franchement, j'ai eu peur de l'essayer et augmenter il.

Près de la fin d'école secondaire, ma peur du fait de rester à la maison est devenue plus grande que ma peur de l'inconnu. La façon la plus « sûre » pour moi voir que le monde était de joindre la Marine, donc j'ai fait. Heureusement, j'étais capable de visiter des pays à Amérique du Sud, les Antilles, d’Europe et le Moyen-Orient avec mon bateau. J'ai marché même le pied sur le continent africain au Maroc, mais que j'ai voulu étais vraiment de visiter «l'AFRIQUE», quel à moi signifie sous-Saharan Afrique

Après la Marine, j'ai assisté à l'université et me suis rendu compte que dès que j'avais mon degré, je pourrais arriver en Afrique en rejoignant le Corps de Paix. La pensée du départ est tout seul même pas venue à l'esprit. Pas seulement je n'avais pas de passeport, je ne savais pas même le but d'un passeport.

 

Ironiquement, quand j'ai d'abord rejoint le Corps de Paix, on m'a envoyé à une île (St. Vincent) dans les Antilles. C'était une grande expérience, mais près de la fin de mes 2 ans de service, je me suis senti toujours que j'ai eu besoin d'aller en Afrique. Bien que j'ai voulu retourner à mon pays, j'ai accepté une autre position avec le Corps de Paix au Kenya.

 

Quand je suis arrivé premièrement en L'Afrique, je m'ai été seulement intéressé à voir des animaux et n'a pas eu d'intention de rester après contrat de ma 2 année. Pourtant, après ma première année, mon intérêt pour les animaux s'a été baissé par un intérêt pour les gens d'Afrique et j'ai décidé j'ai voulu rester pour faire connaissance avec eux mieux.

 

Après plus d'une décennie d'habite en Afrique et de voyages à 44 pays africains, j'ai rencontré des nombres sans nombre d'Africains. La chose qui m'accable de cette expérience est que pour la majorité d'entre eux, la vie est une lutte quotidienne juste pour survivre. Je suis constamment inspiré à voir que contre toute attente, cette même majorité continue à vivre, travailler, rire, aimer et même se développer. Il y a la vraie beauté dans cela, et je crois que c'est la raison que je suis poussé à documenter leurs vies dans ma photographie.

 

                                                                                                  

 

 

 

                                 

 

 

Galleries / Galeries

 

Please click on a gallery to view the photos / Cliquez s'il vous plait sur une galerie pour voir les photos

______________________________________________________________________________________________

1  / 2  / 3  / 4  / 5  / 6  / 7  / 8  / 9  / 10  / 11  / 12  / 13  / 14  / 15

home //  blah, blah, blah // photo stories/ histoire des photos // Sayana

South Sudan Independence

 

 

 

Contact me/Contactez-moi

 

 

All images copyright © 2006-2014 Kevin A. Urban.  All rights reserved

Toutes les images sont le copyright © 2006-2014 Kevin A. Urban.  Tous droits réserves.